La Wunderkammer, l’inventaire logique d’une chasse hétéroclite

« La collection des merveilles ne connaît que des agencements partiels, révocables et transitoires. Elle relève de cette science du concret naguère décrite comme le propre de la pensée sauvage: inlassablement le collectionneur accueille, présente et dispose les mêmes objets, dessertis de leur horizon d’intelligibilité, sans que l’on puisse prédire à coup sûr par quelle part d’eux-même ils vont donner prise au discours, au travail de remontage, symbolique autant qu’artisanal, qu’ils subiront. Car ce sont bien des résidus et des débris d’évènements, des déchets de croyances répudiées, d’univers symboliques démantelés, des propositions mises entre guillemets, qui trouvent alors un emploi nouveau. Ce qui importe ici ce sont les connexions inédites auxquelles ils vont se prêter, les performances associatives qu’ils autoriseront. (…) »

Les chambres des merveilles, Patricia Falguières, Ed. Bayard, Coll. Le rayon des curiosités, Paris, 2003, p. 45.

N.B: Cet ouvrage étant épuisé, Le Musée de la Chasse se permet d’en proposer pendant un temps limité une version numérisée, téléchargeable ici. Bonne lecture. 

(Si vous etes l’auteur ou l’éditeur de ce livre, et désapprouvez cette démarche, contactez-nous et nous supprimerons immédiatement ce lien. Sachez simplement que nous l’avons fait dans un souci de diffusion de ce texte que nous jugeons indispensable à l’étude le collection.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :